Solidarité

Atelier animé

 par

Daniel Bonnot

 

 

Comment définir la solidarité dans le cadre de l'action politique

   

L'Etat a le devoir de garantir la solidarité entre tous les habitants du pays, tous touchés à des degrés divers par les inégalités sociales. Ces inégalités menacent gravement la cohésion sociale française et européenne, inégalités aggravées ces dernières années par une spoliation des richesses produites par le travail au profit du capital.


Les solidarités, nécessaires entre les diverses couches sociales, passent par une redistribution des richesses produites que les partis de droite qualifient trop souvent d'assistanat, ces mêmes partis étant généralement peu favorables à l'intervention sociale de l'État.

 

 

Notre action dans le laboratoire des idées

 

 

Dans le cadre de notre atelier nous nous attacherons à proposer des mesures qui devraient améliorer la vie de la très grande majorité de nos concitoyens. Nous aborderons plusieurs  thèmes tels que les impôts, directs et indirects, les salaires, la durée du travail, la sécurité sociale et la sécurité professionnelle, les services publics et l'accès à ceux-ci, l'emploi des jeunes, des seniors, des femmes, la formation professionnelle et l'insertion sociale, etc.

 

Nous devrons également réfléchir à la solidarité intergénérationnelle, en particulier au financement des retraites et au financement de la dépendance consécutive au vieillissement de la population.

 

En lien avec d'autres ateliers, nous évoquerons et tenterons de faire des propositions, pour l'accès au savoir de l'ensemble de la population et permettre à celles et ceux qui sont les moins favorisés de suivre des études supérieures, s'ils le peuvent et s'ils le souhaitent. Nous serons également déterminés pour la mise en place d'une médecine de qualité accessible à tous.

 

L'égalité entre les territoires fera également partie de nos préoccupations.

 

Voici quelques pistes, non exhaustives, qui mobiliseront notre activité dans les prochains mois.

 

Pour enrichir notre réflexion, nous n'hésiterons pas à faire appel à des personnalités extérieures à notre parti, qualifiées ou expertes, à des associations, à des syndicats...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :