Précarité- Inégalités sociales - Exclusion

Publié le par labo67

Par J.M NEFF - Secrétaire de la commission



  Lors de sa réunion du 13 mai 2009, la commission sociale a invité trois organisations syndicales afin d’évoquer les problèmes sociaux liés aux situations de précarité et d’exclusion. Ces organisations sont les suivantes :

 

            - CRESUS : représentée par Jean-Louis Kiehl

            - CSL (APFS) : représentée par Francine Straubel

            - CSC Cronenbourg : représentée par Yoko Nguyen

 

Notion de précarité

 

Actuellement, nous constatons des données assez surprenantes à savoir que la demande alimentaire ne concerne pas seulement la population pauvre mais également la population populaire :



16% touche un retraité

67% ont un logement durable

24% sont hébergés

72% sont des français

Facteur entrainant des difficultés

Insécurité de l’emploi

Augmentation des prix

Surendettement

  

Allongement de la durée de prise en charge

 

Les problèmes entrainant le besoin d’une prise en charge ne se règlent pas, les prix du logement augmentent et les salaires n’évoluent pas.

Les personnes en contrat à durée déterminée mettent plus de temps à trouver un emploi à durée déterminée.

 

Définition de la paupérisation

 

Appauvrissement continu du niveau de vie !

Normalement une personne qui travaille est en mesure à subvenir à ses propres besoins fondamentaux.


Or, aujourd’hui les personnes des couches populaires ont des revenus qui n’augmentent pas alors que le coût de la vie est croissant.


La précarité de l’emploi se manifeste par de faibles rémunérations, par la succession de CDD, par des périodes de chômage et par des contrats précaires (emplois aidés).


L’absence de qualification professionnelle, le manque d’expérience professionnel, les problèmes économiques des entreprises qui licencient les salariés pour délocaliser pour une main d’œuvre moins chère.

 

Ce phénomène a augmenté de 40% !

Il faut, à l’avenir anticiper ce phénomène, en raison des minimas sociaux qui sont de plus en plus fréquents.

Il existe beaucoup de crédits et c’est le Crédit Mutuel qui est en première ligne avec des taux élevés.

D’après l’association CRESUS, la situation est très grave mais non désespérée. Les enfants, les loisirs sont sacrifiés.

Pour cela il faut changer la modalité de fonctionnement en prêtant aux personnes à la recherche d’un travail qui se verrait rembourser cette avance financière ultérieurement.

 

Synthèse

 


- Définition : absence d’une ou plusieurs sécurités (insécurité). Santé précaire, pas de lien affectif, travail et logement précaires.

- Lien entre les différentes précarités : la précarité de l’emploi entraine la précarité des ressources qui engendre la précarité de logement.

- Différence entre la précarité et la pauvreté : la pauvreté a une dimension économique, c’est une insuffisance de ressource qui ne permet pas à l’individu de subvenir à ses besoins. La pauvreté peut être une conséquence de la précarité.

 

 

LES INEGALITES SOCIALES

 

Approche

 


Définition : l’inégalité sociale est la différence de condition de vie entre les personnes

 

Domaines dans lesquels on trouve des inégalités sociales :

Le travail : durée du temps de travail, contrat précaire

L’éducation : différence dans l’accès à l’enseignement supérieur

Le sexe : inégalité devant le risque d’être au chômage

Economique

 

Les inégalités scolaires : exigence éducative avec des enfants scolarisés en maternelle qui ont un niveau de langage et de graphisme différent.

 

L’école ne comble pas ces inégalités scolaires : les écarts sont précoces et s’accentuent. L’école ne fournit pas le même choix d’orientation pour des enfants ayant des résultats presque identiques que leur famille.

 

Autres inégalités : des revenus différents liés au sexe, inégalité liée à l’origine et à l’environnement familial, inégalité de santé, de logement, d’ethnie, ….

 

Synthèse

 

Les inégalités sont les écarts, les différences entre les conditions de vie (logement, travail, loisirs,…)

On constate une inégalité selon le sexe, le travail, la santé, le logement, les conditions de vie, du lieu résidentiel, du niveau d’étude, d’éducation, de la situation familiale.

 

LE PROCESSUS D’EXCLUSION

 

Approche

 

Définition : rupture du lien social ou lien social amoindri

 

Les deux composantes de l’exclusion sociale : ces deux composantes sont le cumul des handicaps sociaux et l’affaiblissement de l’efficacité des mécanismes de la protection sociale.

 

Eléments qui conduisent à l’exclusion : chômage, rupture familiale, isolement, emploi précaire, endettement, manque de transport et de qualification professionnelle.

 

Processus de la situation : étapes successives et cumul. Le chômage entraine l’endettement provoquant une rupture familiale puis une solitude. Les trois phases de disqualification sociale sont :

La fragilité

La dépendance

La rupture

  

Synthèse

 

Définition : l’exclusion est la mise à l’écart de certaines personnes de la société qui auparavant étaient intégrées dans la société. L’exclusion est un processus rarement brutal qui apparait par une succession d’étapes et d’évènements.

 

Les différentes formes d’exclusion :

Economique

Affective

Culturelle

 

Les facteurs d’exclusion :

Economiques : faiblesse des ressources, surendettement

Affectifs : rupture des liens familiaux (isolement), souffrance due à une enfance difficile

Sociaux : chômage, précarité du travail, échec scolaire, peu ou pas de qualification professionnelle

Divers : toxicomanie, problème de santé, handicaps, délinquance, appartenance à certains quartiers

 

L’exclusion n’est pas le résultat d’une seule cause mais l’enchainement de plusieurs facteurs.

 

 

Reconnaissance de problèmes sociaux par la collectivité

 

La plupart du temps, ce sont des personnalités qui lancent des appels par l’intermédiaire des médias pour sensibiliser la population et agir, lutter, manifester contre la misère et la pauvreté.


Par exemple, en 1952, l’abbé Pierre lance un appel contre le froid ; en 1984, Coluche crée Les Restos du Cœur ; hiver 2006-07, les enfants de Don Quichotte rassemblent les sans abris.


Des manifestations nationales ou mondiales ont régulièrement lieu pour sensibiliser la population aux problèmes sociaux par l’intermédiaire du DAL (Droit Au Logement).


En 1988, l’observatoire de la pauvreté et de l’exclusion sociale est crée en France par les pouvoirs publics afin de résoudre ces difficultés et soutiennent les associations qui interviennent en ce sens comme par exemple Les Restos du Cœur, Emmaüs, la Banque Alimentaire … 

 

Publié dans Solidarité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article