Européenne 2009 - La crise économique et financière

Publié le par labo67

 

Fiche n°7 : La crise economique et financiere :

ce que peut faire l'europe et ce que proposeNT les socialistes

 

Le rôle de l'euro dans la crise

 

Sans l'euro, la crise aurait été bien plus grave

L'euro, deuxième monnaie mondiale après le dollar sert de bouclier protecteur sur les 16 pays membres de la zone euro  (dont  la Slovaquie)

Sans l'euro, sans la discipline imposée par Bruxelles,  la France aurait dévalué trois fois et la Banque de France ne pourrait baisser ses taux comme le fait la Banque centrale européenne.

 

Ceux qui ne sont pas dedans s'en rendent davantage compte et veulent rejoindre la zone euro :

Exemple : L'Islande au bord de la banqueroute du fait de la dévaluation de la couronne islandaise  : elle a perdu près de 40 % de sa valeur par rapport à l'euro en 1 an. (inflation de 16 %). Cela a des conséquences particulièrement fortes sur le pouvoir d'achat des citoyens.

La preuve est que jusqu'ici les Islandais étaient opposés à l'entrée de leur pays dans l'Union européenne  (phase nécessaire pour entrer dans l'euro) mais maintenant (d'après les sondages)

Autres exemples :  En fait, à l'intérieur de l'Europe ce sont toutes les monnaies qui  sont dans la tourmente : le forint hongrois, le zloty polonais, couronne tchèque....

 

=>On s'en sort moins mal  grâce à l'euro. Pourtant la crise est bien là et est particulièrement ressentie dans l'Est et le Nord-Est de la France.

 

Le Grand-Est est l'une des zones particulièrement touchées par la crise

 

L'Est de la France est très industrialisé : cette zone subit de plein fouet la crise.

Exemples :

Site sidérurgique d'Arcelor Mittal à Gandrange (Moselle) : 595 suppressions d'emplois.

Entreprise Daramic à Sélestat (production  de séparateur de batteries pour l’automobile et l’industrie) : majorité de ses employés placés en congés payés lors de la première semaine de mars.

Groupe américain  Steelcase (mobilier de bureau) :  suppression de 106 emplois en Alsace avant la fin de l'année (42 postes vont être supprimés à l’usine de Wisches), 26 (sur 230) à Marlenheim, 24 postes (sur 58) à l’usine de Rosheim et 14 suppressions d’emplois sont prévues au siège social de Schiltigheim.

Les candidats de la liste PS soutiennent les salariés de ces entreprises. Ils sillonnent ces zones pour  les écouter et proposer des solutions au gouvernement.

 

 

Face à la crise, que fait l'Union européenne, que font les Etats où la droite est au pouvoir?

 

On doit faire face à la pire crise que le monde ait connu depuis 60 ans : le système est en crise

 

->  Rien  pour les citoyens les plus pauvres et les classes moyennes

-> Des plans de relance votés « à la va-vite » (en France par l'Assemblée nationale et le Sénat) qui favorisent l'investissement et pas la relance de la consommation

-> Des plans de relance peu coordonnés, voire qui entrent en compétition les uns avec les autres

Des plans de relance qui ne contrôlent pas  l'investissement dans les paradis fiscaux.

 

Les pays de l'Union européenne ont engagé des mesures d'un montant total d'environs 200 Milliards d'euros (par comparaison, les Etats-Unis ont engagé en février pour stimuler leur économie : 787 Milliards de dollars). 

Ce chiffre inclut :

=> C'est trop peu ! L'action de l'Union européenne demeure très insuffisante car son orientation est trop libérale.

 

Pour autant, il n'y a pas de doute, le niveau européen est la bonne échelle pour agir sur cette crise mondiale.  Mais il faut davantage de coordination au niveau européen pour qu'il y ait un vrai plan de relance européen ; plus  de garanties lorsque l'on prête aux banques et aux entreprises ; une gestion économique et sociale de la crise.

 

Les socialistes européens proposent un plan ambitieux, respectueux de l'environnement et d'envergure européenne

 

Les socialistes européens souhaitent réorienter l'Europe et de replacer le citoyen au coeur de cette construction. De façon globale, l'accent est mis sur la nécessité d'une plus grande intervention publique dans les domaines économique, social et financier.

 

 Comment ?

Par la création d'emplois et le développement économique dans le respect de l'environnement :

Dans le Manifesto, le PSE prévoit la création de  10 millions de nouveaux emplois d'ici 2020 dont 2 millions dans secteur des énergies renouvelables.

-> L'idée est de miser sur la modernisation de l'économie et l'innovation technologique ;.

-> Il s'agit donc d'augmenter les investissements en matière de Recherche et Développement (notamment par un soutien financier aux universités et aux établissements de recherche) ;

->  d'investir  dans les transports transeuropéens plus économiques et écologiques

-> permettre aux citoyens d'investir sans grever son budget dans des maisons écologiques ; ce qui serait un fort stimulant pour relancer l'économie des PME.

 

Les PME sont à la base de notre économie et le principal employeur : il convient de leur donner un cadre juridique simplifié et de favoriser leur accès au crédit.

 

Par le développement de l'économie sociale 

 

Par la régulation des marchés financiers et transparence :

-> en renforçant le système de supervision des marchés financiers. Il est indispensable de légiférer sur les paradis fiscaux pour éviter évasion fiscale et le blanchiment ;

-> en mettant en place des mécanismes de prévention pour éviter toute nouvelle crise financière ;

-> en instaurant des limitations dans les rémunérations et primes des dirigeants d'entreprises ;

-> en exigeant des garanties aux entreprises auxquelles on accorde des crédits  afin de  soutenir  le recours aux sous-traitants.


Résumé : Face aux effets de la crise financière et économique, les gouvernements de droite et l'Union européenne ont conçu des plans de relance très insuffisants car trop libéraux et très peu coordonnés. Solidaires des salariés, les socialistes proposent un plan ambitieux et innovant pour gérer socialement, solidairement et sainement cette crise et favoriser le retour à l'emploi.

 

Publié dans Europe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article